Jean RENARD 6
Colette DEREAL 1
Sylvie VARTAN 2
Johnny HALLYDAY 3
Jeane MANSON 4
DALLAS 5
Jean RENARD 6
Anne Marie DAVID 7
Liens - JRC Achats
 

A la remise du Grand Prix de la Sacem en 2001 avec Jeane Manson

Le livre "Que je t'aime .. la vie"

Le logo de Jean Renard Création

Jean Renard et Sheraz -

Que je t'aime... la vie

___________________________________________________________

En 2001, Jennifer changera son nom pour Shirel, lorsque Luc Plamendon la choisira pour tenir le rôle de "Esmeralda" dans "Notre-Dame de Paris" à Mogador.

Le 2 juin, la Sacem remet à Jean Renard le prix "Lucien et Jean Boyer" qu'il reçoit des mains de Jean-Loup Tournier.

En septembre, Jean Renard écrit : "A l'heure où la vigne se pourpre, c'est déja l'automne... Et c'est l'heure du livre".
Il décide de médiatiser son image à travers un ouvrage illustré de nombreuses photos, retraçant trente cinq années de carrière.
Son premier titre : "Vous avez bien cinq minutes pour une chanson", deviendra : "QUE JE T'AIME... LA VIE" entre les mains de son Editeur : Rémi Bouet de, "Marques-pages", distribué par "Le Seuil".

- "Radio France" réalise 30 émissions avec Jean Renard pour toutes ses stations en prenant chacun de ses succès comme sujet.

- Il ecrit "EUGENIE LA POUPEE" pour sa comédie musicale et commencer à rechercher l'artiste qui pourrait incarner le personnage.

En novembre, Jean Renard découvre le Canada.
Il se rend au "Lac du Cerf", au nord de Montréal, pour y rencontrer Mr. Jean Bondu, l'un des meilleurs constructeurs de maisons en bois du Québec.
Celui-ci souhaite étendre son marché en Europe, et Jean, intéressé par l'aspect écologique du projet, met en place un plan médiatique destiné à faire connaître les avantages et les bienfaits des habitations en bois.

1996 : Catherine Lopez, veuve de Francis Lopez, fait appel à Jean Renard pour créer "BRASILIANA", une oeuvre posthume du célèbre compositeur, au "Folies Bergère".
Le spectacle est prévu pour début 97, mais le théâtre change une nouvelle fois d'orientation artistique et le projet est reporté.

Jean Renard garde le contact avec le studio et prépare des chansons pour deux artistes qu'il a rencontrés sept ans auparavant : Pedro et Jerryka.
Fidèle à ses débuts d'animateur de soirées dansantes, Jean garde la nostalgie de l'accordéon et réalise un CD intitulé : "PARIS ACCORDEON", destiné surtout aux touristes étrangers qui veulent emporter avec eux un petit "morceau" de France.

1997 : Jean Renard travaille sur un réseau commercial de "Maisons en bois du Québec".
Il construit un village témoin dans les Ardennes et tourne une vidéo de démonstration sur le montage des maisons en bois suivant une technique québécoise ancestrale.
Jean dessine les plans d'une maison en bois octogonale qu'il appelle :
"LE GRAND LARGE", et fait réaliser une maquette en prévision d'un salon.

1998 : Participation à la réalisation d'un village de loisirs constitué de maisons de vacances en bois, à Gassin, près de Saint-Tropez.

Jean prend des dispositions pour réaliser la construction du "Grand Large" comme maison témoin.
Malheureusement, le changement de "POS" de la mairie interrompt son projet.
Durant l'hiver, il écrit de nouvelles chansons pour une jeune chanteuse de treize ans :
"Victoria", qui possède une voix exceptionnelle, et se rend chez ses parents toutes les semaines, près de Lyon, pour la faire travailler.

1999 : Jean Renard écrit "LAISSE-MOI T'AIMER, Dites-le en musique et en couleur".
Un spectacle populaire sous forme de comédie musicale basé sur des tubes du siècle précédent, et une vingtaine de chansons nouvelles.
Artistes prévus : Julien Lepers, Jeane Manson, Roberto d'Olbia, Fabien Richard, Victoria, Eugénie Foster, Christel Adams, Patrick Peek, et une pléiade de jeunes chanteurs-danseurs de talent, ainsi que la participation en vidéo de son ami Henri Salvador.
Il crée et élabore les maquettes des produits dérivés du spectacle pour sa future boutique "LAISSE-MOI T'AIMER" sur internet.

2000 : En février, Jean Renard réalise la maquette de la nouvelle version de "LAISSE-MOI T'AIMER" en gospel, avec Christel Adams.
Cette version doit servir de support au spectacle.

En mars, Jean Renard rencontre le pianiste Roberto D'Olbia que lui présente Claude Ancry, animateur du "12", un restaurant de la rue Dauphine, à Saint-Germain des Prés, à Paris. Le "courant" passe immédiatement entre les deux musiciens.
En août, Jean est contacté par une attachée de presse d'origine chinoise : Tin Tao, qui, à la demande de l'écrivain Georges Walter, est chargée de réunir les éléments nécessaires à la réalisation d'une comédie musicale adaptée de son best-seller :
"LE PALANQUIN DES LARMES".
Le projet est finalement envisagé pour la télévision et Jean Renard commence l'écriture des séquences musicales destinées à la série : "CHOW CHING LIE".

En septembre, Jean Renard découvre un nouveau studio d'enregistrement numérique, près de Montpellier, et réalise les maquettes de "EUGENIE LA POUPEE" et "DANS LES RUES DE MANHATTAN" avec Barbara Kriss pour son spectacle.

2001 : Jean Renard termine l'écriture de son livre, et poursuit le casting des artistes de son spectacle, ainsi que la recherche de sponsors.
Une nouvelle chaîne de télévision : "NOE" (Canal satellite) demande à Jean Renard d'écrire la musique des différents sujets qui sont tournés dans le monde entier.
L'originalité de ce projet, élaboré par Olivier Chiabodo, également originaire de Provins, comme Jean, repose sur le fait que l'émetteur de la chaîne se trouve à bord d'un bateau qui se déplace de pays en pays.

En janvier, Jean Renard reçoit une cassette vidéo et découvre la "Poupée" destinée à son spectacle.
Il la rencontre et la fait travailler tout l'hiver sur "EUGENIE LA POUPEE".
Jean la baptise Eugénie Foster et écrit pour elle "DONNE-MOI TON AMOUR".

En février, Jean Renard écrit "T'AIMER D'ENFER" et "DANS UNE GALAXIE", ainsi que "JEFF, JOE ET TOI", et "LE CHEYENNE", qu'il destine à sa comédie musicale.
Il réalise les maquettes au studio de son filleul Serge Perathoner, avec Yannick Top, à la basse, tous deux responsables des orchestrations de "Notre-Dame de Paris".
Claude Angel, à la guitare, participe également à l'enregistrement.

En mars, un Editeur demande à Jean Renard des chansons pour Roberto Alania, en vue d'un prochain album de l'artiste. Il réalise aussitôt "MOURIR AU SOLEIL" et "QUOI QUE JE FASSE" au studio de Patrick Liotard, qui écrit les arrangements.
L'album ne se fera pas, et Jean réserve les deux chansons pour sa comédie musicale :
"Laisse-moi t'aimer".

En avril, à l'inauguration d'une nouvelle discothèque, c'est la rencontre avec Shéraz, une jeune artiste qui vient de réaliser une version de "Avant de nous dire adieu".
Jean Renard lui propose de faire un essai en studio sur de nouvelles chansons

En mai, Jean écrit "TERRE SACREE, TERRE SAUVAGE", un hymne à la gloire du Québec, dans la perspective de l'inauguration de la chaîne "Noë" sur canal Sat., qui doit avoir lieu à Toronto.

En juin, naissent alors : "LAISSE-MOI T'AIMER", nouvelle version destinée à son spectacle, "LAISSE ENTRER LE SOLEIL" et "L'AMOUR FAIT MAL" chanteés par Shéraz que Jean Renard réalise au studio de son ami guitariste, chanteur et arrangeur Patrick Liotard.

En juillet, Jean poursuit l'élaboration d'un album pour Shéraz.
Il écrit : "NE T'EN VA PAS", "PRINCESSE DE LA NUIT", " JE REVE ENCORE", "LE VENT DU DESERT", "LA PLACE DU COEUR", "LOVELAND", "A MON PERE", "FEDERICO".

En août, Shéraz enregistre la version italienne de "Laisse entrer le soleil" : "LASCIA ENTRARE IL SOLE", sur un texte de Roberto D'Olbia, qui joue le piano au cours de l'enregistrement.

En septembre, Jean Renard termine le single de Eugénie Foster pour sa Comédie et crée sa nouvelle société de Production : "Jean Renard Créations".
Il installe ses bureaux à Lognes, près de Paris.

En octobre, Jean Renard reprend contact avec Johnny Hallyday pour lui faire écouter les enregistrements de Shéraz.
Johnny est conquis et accepte d'aider Jean dans sa campagne de promotion.
Malheureusement, son emploi du temps très chargé ne va pas lui permettre de remplir son rôle de "Parrain". Il fait, malgré tout, quelques photos avec la jeune chanteuse, que Jean Renard fera paraître dans son livre "Que je t'aime... La vie".

Fin octobre, Jean écrit un "AVE MARIA" destiné à être interprété en trio, pour son spectacle.

jeanrenardbiographie
02/01/07